« Benchmark dans l’entreprise: Importance et Impact »

En tant qu’acteur clé dans l’économie, l’entreprise vise à engranger des profits en fabriquant et en vendant des produits ou des services sur un marché. Ce marché, qui est le lieu de convergence de l’offre et de la demande, ne cesse d’évoluer tout comme le paysage concurrentiel au sein duquel l’entreprise évolue. Pour maintenir sa compétence concurrentielle, l’entreprise a parfois besoin de s’outiller avec des instruments d’analyse marketing, tel que le benchmark.

Qu’est-ce qu’un Benchmark ?

Le benchmarking au sein de l’entreprise regroupe l’ensemble des mesures qui permettent de juger et de comparer des produits, des services ou des techniques à ceux des adversaires ou des partenaires sur le marché. Il s’agit d’une forme de marketing naturelle et structurelle qui vise à implémenter les méthodes les plus performantes afin de décupler la compétitivité sur le marché.

Effectuer un Benchmark

Gestionnaire, chef de service, vendeur, tous les individus impliqués dans une entreprise profitent de l’opération d’un benchmark. Cette comparaison détaillée du processus interne d’organisation avec ceux des autres entreprises du même domaine vise à prendre des résolutions d’actions afin d’améliorer les services offerts ou par exemple de lancer un nouveau produit sur le marché.

Pourquoi oeuvrer un Benchmark ?

Le benchmark permet d’s’emparer de ce qui a fait ses preuves ailleurs, d’intégrer les principaux atouts afin de rester compétitif et de se dépasser. On peut recenser deux raisons principales qui poussent une entreprise à entreprendre un benchmark :

  • Juste avant la mise sur le marché d’un nouveau produit ;
  • Dans le but d’améliorer le procédé et les techniques qui augmentent la productivité ou la compétitivité de l’entreprise.

En effet, sur un marché concurrentiel, il est toujours profitable d’intégrer les bonnes pratiques observées ailleurs. Cependant, leur prise en compte doit nécessairement être précédée par leur connaissance et fournir la capacité de changer les choses qui doivent être améliorées.

  L'art de vendre en ligne: techniques et astuces

Le benchmark est un outil de travail indispensable dans la vie d’une entreprise, d’un gestionnaire ou d’un employé tout court dans le service commercial, marketing, financier ou comptable. Il offre la possibilité d’établir des parallèles entre différents services et d’en analyser les rendements en vue de décisions futures. Examinons les différents avantages apportés par le benchmark :

  • Connaître les points forts et les lacunes de ses adversaires,
  • Maîtriser l’environnement compétitif de l’entreprise,
  • Identifier les meilleures entreprises dans son secteur d’activité,
  • Comprendre précisément son marché et ses tendances,
  • Déterminer des critères fondamentaux pour viser la performance et la réussite,
  • Compiler les pratiques qui réussissent.

Tous ces éléments facilitent la mise en place d’une ou de plusieurs procédures destinées à optimiser les performances de l’entreprise, ainsi que d’assurer un bon lancement de produit, par exemple.

Les phares d’un benchmark réussi

  • L’organisation

Déterminer la nécessité, cerner le marché à étudier, repérer quelques acteurs sur ce marché et finalement rédiger un tableau qui facilite l’analyse comparative.

  • L’épuration

Après avoir collecté des informations spécifiques sur les concurrents et les avoir inscrites avec précision dans le tableau, une analyse approfondie de ces données est requise.

  • Intégration et synthèse

Il s’agit de compiler les résultats de la synthèse. L’ultime but est de présenter ces résultats de manière explicite et succincte notamment aux responsables de services.

  • Le plan d’acte

Il consiste à prendre des décisions marketing, managériales ou méthodologiques. En considérant les leçons tirées du benchmark, le responsable est chargé de définir des objectifs explicites, atteignables et limités dans le temps.


\"différentes

Les différentes variantes de Benchmarking

En fonction des motivations et du type d’entreprise, il existe plusieurs sortes de benchmark.

Le benchmark interne

Il consiste à étudier plusieurs services internes d’un domaine identique d’activité au sein de la même entreprise dans le but de dénicher les méthodes les plus bénéfiques pour la compétitivité et d’en démêler les conséquences.

  4 Méthodes Puissantes pour Gagner de l'Argent avec Pinterest en 2023

Le benchmark opératif

Il offre l’opportunité d’analyser une phase précise du processus d’exploitation de l’entreprise et de mettre cette phase ou stade en parallèle avec des acteurs efficaces dans des domaines identiques ou différents.

Le benchmark concurrent

Il concerne l’analyse des produits, des services ou des méthodes des compétiteurs qui sont présents sur le même marché que l’entreprise.

Le benchmark horizontal ou universel

Il a pour objet de comparer les approches de travail des meilleures entreprises de tous les secteurs avec pour but d’adopter les aspects positifs pour améliorer les méthodes et procédés internes.

Les exécutants du Benchmark

Dans une entreprise, il y a toujours un individu qui mettra à profit l’achèvement d’un benchmark. Peu importe le service, toute personne désireuse de sailler et d’évoluer son entreprise a les compétences nécessaires pour réaliser un suivi des ses compétiteurs les plus imposants, une analyse des méthodes qui réussissent ailleurs ou au cœur de son entreprise et d’en démêler les plans d’action.

Les vertus du Benchmark

En guise de résumé, le benchmark révèle des avantages importants pour l’entreprise dans la quête de productivité :

  • Aucuns outils complexes ne sont nécessaires, un ordinateur, du papier et quelques stylos sont suffisants.
  • Il est économique s’il est effectué en interne.
  • Il offre la possibilité de récupérer ce qui fonctionne chez les autres.
  • Il inaugure la capacité pour l’entreprise de progresser en termes de compétitivité.
  • Il assure une connaissance approfondie de ses concurrents.

Les points faibles

Cela étant dit, en dépit de tous les bienfaits que l’on peut tirer d’un bon benchmark, il convient malgré tout d’exposer quelques points délicats :

  • Le temps consacré à sa réalisation peut être employé à accomplir d’autres activités.
  • Il se doit d’être mis en œuvre de manière méthodique et précise et prendre en compte les approches de tous les concurrents influents.
  • Il nécessite une bonne maîtrise des outils de bureau, tels que le tableur, le diaporama…
  • Parfois son envergure nécessite l’engagement de plusieurs employés.
  • Il demande l’engagement de plans d’actions suite à son exécution, les responsables doivent être prêts à s’adapter aux modifications.

 

Pour finir, le benchmark est un outil marketing formidable qui exige un effort conséquent, des analyses significatives et comparaisons minutieuses, mais qui vidé de sacrifice apporte une nécessité inévitable dans un milieu professionnel toujours en constante mutation.

Laisser un commentaire