Désactivation de Runtime Broker sur Windows 10: Guide Complet

Si vous êtes un utilisateur de Windows 10, il se peut que vous ayez déjà croisé le chemin du processus appelé « Runtime Broker ». Ce dernier est impliqué dans le fonctionnement de diverses applications système et peut, dans certains cas, être à l’origine de baisse de performance ou de problèmes de fonctionnement de votre ordinateur. Nous allons vous expliquer en détail ce qu’est le Runtime Broker, son rôle dans votre système, et comment le désactiver si cela s’avère nécessaire.

Qu’est-ce que le Runtime Broker exactement ?

Le Runtime Broker est un composant de Windows 10 qui joue un rôle essentiel dans la gestion des droits d’accès des applications et la protection de la sécurité du système. Son objectif principal est de restreindre les permissions accordées aux applications téléchargées depuis le Microsoft Store, afin de prévenir tout accès non autorisé à vos données personnelles.

En d’autres termes, le Runtime Broker fait office de médiateur entre les applications que vous utilisez et le système d’exploitation de votre machine. Il s’assure que les applications n’ont accès qu’aux ressources nécessaires à leur bon fonctionnement. Si une application tente d’outrepasser ces limites, le Runtime Broker intervient pour bloquer cet accès, garantissant ainsi la protection de vos informations personnelles.

Pour quelles raisons pourrait-on vouloir désactiver le Runtime Broker ?

Malgré son importance pour la sécurité de Windows 10, certains utilisateurs peuvent avoir des raisons de désactiver le Runtime Broker. L’une des principales motivations est la consommation excessive de ressources système par ce processus, qui peut parfois monopoliser une grande quantité de RAM, ralentissant ainsi le fonctionnement général de l’ordinateur.

  Pourquoi je n'ai pas les notes sur Insta ? Stratégies

Une autre préoccupation concerne la protection de la vie privée. Le Runtime Broker contrôle les permissions accordées aux applications du Windows Store, ce qui signifie que certaines d’entre elles pourraient avoir accès à des données sensibles comme la caméra, le microphone ou encore vos contacts. Si vous tenez particulièrement à la confidentialité de ces données, désactiver le Runtime Broker pourrait être une option pour limiter l’accès des applications à ces informations.

Il est toutefois important de noter que désactiver le Runtime Broker peut causer des dysfonctionnements avec certaines applications du Windows Store. Il est donc recommandé de procéder à sa désactivation uniquement si vous rencontrez des problèmes de performance ou si vous avez des inquiétudes spécifiques concernant la confidentialité de vos données.

Comment procéder à la désactivation du Runtime Broker sur Windows 10 ?

Pour désactiver le Runtime Broker sur Windows 10, voici la marche à suivre :

Commencez par ouvrir les paramètres de confidentialité. Pour cela, cliquez sur le symbole de Windows situé dans la barre des tâches, puis sur l’icône des paramètres (représentée par une roue dentée).

Sélectionnez « Confidentialité ».

Dans le menu situé sur le côté gauche de l’écran, cliquez sur « Arrière-plan des applications ».

Si elle est activée, désactivez l’option « Autoriser les applications en arrière-plan ».

Faites défiler la liste des applications jusqu’à tomber sur « Runtime Broker », puis désactivez l’option « Autoriser l’application en arrière-plan » pour ce dernier.

Pour vérifier si le Runtime Broker est toujours actif, ouvrez le Gestionnaire des tâches (en appuyant sur Ctrl + Shift + Esc), cliquez sur « Plus de détails », puis sur l’onglet « Processus ». Si le Runtime Broker apparaît toujours, faites un clic droit dessus et sélectionnez « Fin de tâche ».

  Comment prendre des captures d'écran sur Netflix malgré leur interdiction

En suivant ces étapes, vous devriez être en mesure de désactiver le Runtime Broker sur Windows 10, contribuant ainsi à optimiser les performances de votre appareil. Cependant, gardez à l’esprit que cette désactivation peut impacter certaines fonctionnalités de Windows 10, comme les notifications et les permissions d’application.

Laisser un commentaire